13 juin 2018 ~ 0 Commentaire

L’ARABIE SAOUDITE: ACTEUR OU FIGURANT ?

  L’Arabie Saoudite n’est pas réputée pour être une grande nation de football. Elle fait souvent pâle figure dans les grandes compétitions internationales. Cette année, elle est dans un des groupes les plus abordables. Mais, est-ce suffisant pour espérer au moins une victoire, voire la qualification ?

PARCOURS

   Le meilleur résultat de l’Arabie Saoudite en Coupe du Monde est un huitième de finale en 1994. Sinon, dans les années 2000, l’équipe a du mal à exister. Elle ne s’est pas qualifiée pour les deux dernières éditions du Mondial. Malgré cela, elle réalise des éliminatoires plutôt corrects. Au deuxième tour des éliminatoires de la zone Asie, elle termine 1ère du groupe A avec 28 buts marqués pour seulement 4 buts encaissés. Au troisième tour, elle termine deuxième du groupe B derrière le Japon et devant l’Australie. Le bilan de leurs matchs de préparation est mitigé. Sur leurs 5 derniers matchs, ils en ont gagné 2 (face à la Grèce et l’Algérie) et ont perdu 3 (face à l’Italie, le Pérou et face à l’Allemagne où ils ont été vaillants).

 

SÉLECTIONNEUR

   Il s’agit de Juan Antonio Pizzi depuis novembre 2017. Le siège de sélectionneur est éjectable ces dernières années. Il n’a jamais dirigé d’équipe européenne mais a un beau palmarès en tant que sélectionneur : avec le Chili, il a gagné la Copa America 2016 et a été finaliste de la Coupe des Confédérations. Néanmoins, il n’est pas parvenu à qualifier le Chili pour le Mondial 2018.

 

REVUE D’EFFECTIF

   L’Arabie Saoudite comporte dans ses rangs quelques talents offensifs comme Al-Muwallad, Al-Dawsari et Al-Sahlawi qui représentent un trident offensif intéressant. Mais l’équipe est très fragile sur le plan défensif et physique. Le seul défenseur qui peut apporter un semblant d’assurance est Omar Hawsawi que l’on peut considérer comme le patron de la défense. Sinon, la défense saoudienne est très mal organisée et fragile face à ses adversaires.

 

LE JOUEUR-CLÉ: MOHAMMAD AL-SAHLAWI

   Il a 31 ans et joue à Al Nasr. C’est un attaquant de pointe rapide. En 40 sélections, il a marqué 28 buts. Cette saison, il a marqué 10 buts en 19 matchs. Il est aussi le meilleur buteur des qualifications avec 16 buts à égalité avec Lewandowski. C’est l’un des seuls joueurs de l’équipe nationale à pouvoir susciter du danger pour les équipes adverses.

 

A SURVEILLER: FAHAD AL-MUWALLAD

   C’est un ailier droit de 23 ans très rapide surnommé « le Messi saoudien ». Il a été prêté par l’Al-Ittihad au Levante en Liga mais n’a joué que 25 minutes à cause d’une adaptation très difficile. Il peut donc manquer de rythme pour la compétition. Avec l’équipe saoudienne, il a joué 45 matchs et a marqué 10 buts. C’est un joueur qui a beaucoup de potentiel. D’ailleurs, il a marqué le but de la qualification de son équipe pour la Coupe du Monde face au Japon. Mais, il manque d’impact physique : il mesure 1,67m pour 60kg. Il illustre très bien la fragilité défensive de l’Arabie Saoudite.

 

PRONOSTIC

   L’équipe risque de venir en Russie pour faire de la figuration. Je la vois dernière du groupe avec 0 points. Certes, quelques joueurs sont intéressants offensivement. Mais elle trop fragile défensivement, mal organisée. Cela peut laisser beaucoup trop d’espaces à ses adversaires, à des joueurs comme Salah ou Suarez.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Passing |
challenge NRHA Sud Ouest |
Footactu2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stapsvalenciennes
| Maciasreidja
| Ecurie privee Gironde : Val...